Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 21:36

FEUILLETÉ  D' ASPERGES  AU  CHÈVRE,  PARMESAN,  GORGONZOLA

                                       (bd) w parapluie 049

1 disque de feuilletage cuit à blanc

5/8 asperges blanches cuites croquantes

1 morceau de gorgonzola 50/80 gr

1 tranche ou un petit chèvre fondant 50/80 gr

10/30 gr de parmesan râpé, quelques baies roses

1 crème brûlée au parmesan, comme ici : Crème brûlée, brûlée, brûlée....

Faites le montage à votre guise avec les fromages que vous aimez et passez au four pour fondre les fromages

(bd) w parapluie 060(bd) w parapluie 065

Une femme perd son sac à main pendant la cohue de son shopping de Noël. Heureusement, il est retrouvé par un adolescent honnête qui s'empresse de lui rapporter. La femme est très contente de retrouver son sac à main, mais aussi agréablement surprise de voir qu'il y a encore des jeunes honnêtes. Elle regarde dans son sac: tout y est. Cependant, un détail la surprend. Elle demande à l'ado: C'est bizarre, quand j'ai perdu mon sac à main, il y avait vingt dollars dans mon porte-monnaie. Maintenant, il y a 4 billets de cinq dollars... Oui madame. La dernière fois que j'ai rapporté un sac à main qui ne contenait qu'un billet de vingt dollars, la femme ne m'a pas donné de récompense prétextant qu'elle n'avait pas de change.

 (bd) w parapluie 063                                                    

Thomas invite sa mère à dîner. Remarquant que la colocataire de son fils, Caroline, est très jolie, elle tente de savoir si Thomas et elle ne sont que des colocataires. Thomas lui affirme que Caroline et lui ne sont que des amis. Une semaine plus tard, Caroline dit à Thomas : Depuis que ta mère est venue dîner, je ne trouve plus la louche. C'est bizarre... Je vais lui envoyer un petit mot, dit Thomas. Chère maman, Je ne dis pas que tu as pris la louche et je ne dis pas que tu ne l'as pas prise, mais elle a disparue depuis ta dernière visite. Je t'embrasse très fort. Thomas. Quelques jours plus tard, Thomas reçoit une lettre de sa mère. Cher fils, Je ne dis pas que tu couches avec Caroline et je ne dis pas que tu ne couches pas avec Caroline, mais si Caroline couchait dans son lit, vous auriez retrouvé la louche. Je t'embrasse fort. Maman 

 (bd) w parapluie 066

Partager cet article

Repost 0
Published by domi - dans entrées
commenter cet article

commentaires

VEB 16/08/2010 11:34


Comme la main de Fatma porte bonheur, j'emporte le tout. Cordialement


domi 16/08/2010 13:42



Bonjour Véb, toi tu as le coeur sur la main.....



cristaxou 08/08/2010 20:16


on dirait une main .... cela semble délicieux, je croquerai bien un doigt ....
merci domi


domi 11/08/2010 18:28



C' est ce que j' ai penser quand je l' ai vu  au sortir du four ça m' a fait penser au mains indiennes, voir la main de Bouddha ou de Fatima, bisous et passe une belle semaine



Présentation

  • : Le blog de domi
  • Le blog de domi
  • : cuisine créative
  • Contact

Profil

  • domi
  • Je suis un barjot de cuisine (visuelle)créative et innovante
  • Je suis un barjot de cuisine (visuelle)créative et innovante

Recherche